jeudi 21 août 2014

Comment rédiger une conclusion ?

La conclusion est la réponse synthétique à la problématique.
Elle doit être soignée car elle constitue la dernière impression donnée au correcteur, la dernière étape avant la note !

Une conclusion doit être organisée en deux parties :

* Une synthèse qui reprend les points essentiels dégagés dans le développement en les articulant logiquement par des phrases simples. Attention, on s'en tient à des notions générales sans reprendre les exemples cités dans le développement ! Il ne s'agit de refaire le devoir en plus court !
C'est cette partie qui constitue l'essentiel de la conclusion.

* Une ouverture qui permet de montrer l'intérêt du sujet et de montrer qu'il n'est pas isolé dans le temps et dans l'espace. "Ouvrir" signifie évoquer un autre sujet complémentaire de celui que l'on vient de traiter (ex : dans un autre espace, à une autre échelle), une suite logique (ex : qu'en est-il durant la période suivante ?), une question pertinente à se poser...
Par exemple, pour un sujet sur la fin de Seconde guerre mondiale, on peut ouvrir sur la guerre froide.
Autre exemple : Pour un sujet sur le modèle alimentaire des pays du Nord, on peut ouvrir sur celui des pays du Sud.
Attention toutefois de ne pas ouvrir sur un sujet totalement en dehors de la problématique (hors-sujet)

lundi 18 août 2014

Comment présenter un document en histoire ou en géographie ?

Avant d'analyser un document, il est indispensable de le présenter. Impossible de commenter ou de critiquer un document sans savoir d'où il vient et comment le situer !
Oublier cette étape, c'est prendre le risque de se faire piéger par le document, de faire un contre-sens ou un hors-sujet.
Pour cela, il faut respecter une méthode simple et s'intéresser à la source du document, c'est à dire aux informations qui se trouvent le plus souvent en bas du document.

On présente un document en 4 étapes :

* On indique la nature du document. L'objectif est d'être le plus précis possible :
  • Texte : Extrait d'article, de biographie, de roman, de mémoires, texte de loi, citation, etc.
  • Carte : Planisphère (quelle projection ?), croquis, anamorphose, schéma, etc.
  • Graphique : circulaire, histogramme, tableau statistique, etc.
  • Image : Gravure, miniature, lithographie, caricature, peinture, allégorie, photographie (portrait, aérienne, en couleur, en N&B...), etc.
  • Vidéo/Extrait audio : extrait de film, de documentaire, d'émission radio, publicité, etc.
Cette liste d'exemples n'est évidemment pas exhaustive !

* On précise ensuite qui est l'auteur du document. Lorsque ce n'est pas possible, on indique que l'auteur est anonyme ou inconnu. On peut préciser quelques éléments supplémentaires comme son métier, sa fonction...

* On indique le titre de l’œuvre ou du document lorsque c'est possible en le soulignant. Dans le cas contraire, on fait comme pour l'auteur.
Attention, il ne faut pas confondre le titre original de l'oeuvre, en général indiqué en italique dans la source du document, et le titre donné par les auteurs du manuel que l'on trouve en haut du document et qui a pour fonction d'aider le lecteur à comprendre le document.

* On note enfin la date du document. Les siècles sont à noter en chiffres romains, comme ceci : XVIIIème siècle, et non pas 18ème siècle ou XVIIIème s, ou encore XVIIIè.s.
Attention, il ne faut pas confondre la date de conception du document avec sa date d'édition ! Par exemple, la plupart des textes du Moyen Age ont été édités au XXème siècle !

La présentation d'un document doit être rédigée et non pas présentée sous forme de tirets. 1 à 2 phrases suffisent. Seule la nature doit être précisée en premier. Pour les autre étapes, l'ordre n'est pas important.

Exemples :

"Le document proposé est un extrait de l'article "Sur le gouvernement" des Lettres philosophiques de Voltaire, philosophe des Lumières, rédigé en 1734".

"Le document proposé est un texte juridique sous la forme d'extraits de la Constitution des Etats-Unis d'Amérique, rédigé par George Washington, président de la Convention et délégué de la Virginie, et adopté le 17 septembre 1787".

"Le document proposé est un planisphère dont l'auteur est anonyme représentant La situation du gaz de schiste dans le monde, paru sur le site internet Le monde.fr le 28 août 2013. L'auteur est inconnu.